Réflexion sur les badges de compétences

De Wikidebrouillard.

je ne peux m’empêche de m’interroger sur l’impact et la signification de ces mini-certificats sur l’identité de la personne qui travail, son identité de travailleur, son métier… ?


Pourtant ces badges sont très commun dans le monde anglo-saxon, cela commence tôt avec les badges des scouts (voir le film la-haut) ou des castors juniors et maintenant l’Europe développe le e-portfolio. et vous, qu’en pensez-vous ?

Derrière la technologie « badge », quelles valeurs se cachent ? quels enjeux politiques se nichent ? qu’est-ce que ça implique dans le rapport au savoir ? Quels sont les effets de cette structuration des savoir-faire sur les individus ?

C’est curieux qu’un pays rationaliste comme la France, mettant en place le système métrique, etc… n’ai pas rationalisé de cette manière l’apprentissage ? Et réciproquement, pourquoi ce sont les anglo-saxons qui l’ont fait ? quand l’ont-ils fait ? est-ce que ça a changé quelque chose chez les apprenants ? N’est-ce aussi une sorte de consumérisme de la compétence ? : je collectionne les badges mais que reste-t-il au final ?

Le badge est-il un outil pédagogique ou un outil de certification de compétences ? ce n’est pas du tout la même chose !!

Doit-on faire de la mesure de compétences d’activités de loisirs ?

Ensuite, d’un autre côté, est-ce que vu comment vont les choses, doit-on considérer qu’on n’a pas le choix et que les badges vont s’imposer ? et que du coup la question c’est plus comment s'approprier les badge pour en faire quelque d'utile et bienfaisant ?


Sommaire

webographie

réflexion sur le sens pédagogique et social des badges

Les utilisations

la technique

Portail des ExplorateursWikidébrouillardLéon DitFLOGPhoto mystèreJ'ai FaitPortraits
13
11 2019

Réflexion sur les badges de compétences

Rechercher

Page Discussion Historique
Powered by MediaWiki
Creative Commons - Paternite Partage a l

© Graphisme : Les Petits Débrouillards Grand Ouest (Patrice Guinche - Jessica Romero) | Développement web : Libre Informatique