Un tram d'art : CODEC : Codage et décodage

De Wikidebrouillard.

Sommaire

Présentation de l'expérience

Comment transformer des données chiffrées en un code couleur ?

A noir, E blanc, I rouge, U vert, O bleu écrivait Rimbaud (poète français de la 2e moitié du XIXe siècle)...

Téléchargez le poster de l'expérience ici : Média:Codec-poster.pdf‎

Matériel

  • Des crayons de couleur.
  • 2 trames codées avec des oeuvres vintage sur la science fiction (à télécharger ici ).

L'expérience

La manipulation

Colorie les cases selon le code couleur indiqué sur les grilles à dessiner.

Que voit-on ?

On voit apparaitre un dessin !

Explications

De manière simple

L’oeuvre de Sylvie Ungauer, Data Horizon, se base sur ce principe d’encodage pour réaliser un tableau graphique changeant.

L’encodage est très présent dans cette oeuvre : la position des différentes rames du tram sur les rails est enregistrée en temps réel ; elle est codée en binaire (des séries de 0 et de 1). Des opérations mathématiques transforment ces séries de 0 et de 1 en couleurs.

C’est la même chose pour les autres données. Le code utilisé pour les dessins que vous avez coloriés est un code très simple que nous avons inventé. Il est même basique puisqu’une couleur correspond un chiffre.

Avec les technologies numériques, nous utilisons sans le savoir le codage et l’encode à plusieurs niveaux et parfois de manière très complexe.

Oeuvre du tram Brest concernée : Data Horizon

Une oeuvre de Sylvie Ungauer

La vidéo "Un tram d'art : CODEC : Codage et décodage"

Data horizon utilise la technologie numérique pour interroger les liens et réseaux qui structurent notre société.

Quel lien existe-t-il ? Existe-t-il un lien ?... entre la qualité de l’air, la vitesse du vent et l’activité de la station ; entre la température, l’orientation du vent et la densité du trafic routier...

L’oeuvre est reliée via internet à différentes banques de données sur lesquelles sont enregistrées des mesures liées à la météo et à l’activité humaine.

Un code couleur attribué à chaque source de données compose un tableau changeant à l’image de la réalité.

Localisation : arrêt-terminus du tramway « Technopôle »

Allons plus loin dans l'explication

Les open data sont les données ouvertes, c’est à dire des données accessibles et librement utilisables.

L’oeuvre data horizon existe car elle se nourrit de données. On peut donc faire de l’art avec les données.

On peut rendre accessible toutes sortes de données :

  • les données de transports, de la météo et toutes celles générées par les collectivités publiques.
  • Les données des expériences scientifiques.
  • Les données collectées par les citoyens eux- mêmes.
  • Les données des entreprises privées.

Attention toutefois, il faut veiller à ce que ces données soient anonymes pour protéger la vie privée des personnes.

Portail des ExplorateursWikidébrouillardLéon DitFLOGPhoto mystèreJ'ai FaitPortraits
EX
UN

Un tram d'art : CODEC : Codage et décodage

Rechercher

Page Discussion Historique
Powered by MediaWiki
Creative Commons - Paternite Partage a l

© Graphisme : Les Petits Débrouillards Grand Ouest (Patrice Guinche - Jessica Romero) | Développement web : Libre Informatique