Un tram d'art : L'évapotranspiration

De Wikidebrouillard.

Sommaire

Présentation de l'expérience

Transpirer à grosses gouttes ! Les plantes peuvent absorber plusieurs litres ou dizaines de litres d’eau par jour selon leur taille. Mais ensuite que devient l’eau ?


Téléchargez le poster de l'expérience ici : Média:Evapotranspiration-poster.pdf

Matériel

  • Une loupe
  • Deux sac plastiques transparents
  • Deux élastiques

L'expérience

La manipulation

Pour mener à bien ton expérience, il te faut trouver une plante avec des feuilles. L’expérience va nécessiter que tu retires quelques feuilles de l’une des branches. Assure-toi que cela est possible !

Enferme une des branches avec ses feuilles dans un sac plastique en prenant soin de le fermer le plus hermétiquement possible (pour que l’air ne puisse pas entrer ou sortir du sac).

Retire toutes les feuilles d’une seconde branche et referme le second sac plastique sur cette branche, en faisant attention, cette fois encore, à le fermer bien hermétiquement.

Arrose régulièrement ta plante pendant quelques jours et observe régulièrement les deux sacs plastiques.

Que voit-on ?

Des gouttelettes d’eau apparaissent à l’intérieur du sac qui entoure la branche munie de feuilles. Il est possible que tu observes également un tout petit peu d’eau, sous forme de buée, dans le second sac. La quantité d’eau est plus importante dans le sac dans lequel sont enfermées les feuilles que dans l’autre.

Explications

De manière simple

L’eau qui se trouve dans le sac qui entoure la feuille provient de la feuille de la plante, et, un tout petit peu, de l’air qui l’entoure.

Dans le second sac, la buée est formée par l’air que l’on a emprisonné dedans au moment de fermer le sac.

L’eau s’évapore en passant des feuilles dans l’air. Elle passe de l’état liquide à l’état gazeux. Ce phénomène s’appelle l’évapotranspiration. l’arbre empathiqUe la réalisation Lorsque la feuille perd de l’eau, elle ne se dessèche pas : l’eau lui arrive en permanence depuis les racines. Et c’est parce que la transpiration attire l’eau en dehors de la plante que la sève est toujours attirée vers le haut. En regardant la surface des feuilles avec une loupe, on peut voir les petits trous par où s’évapore l’eau .

Oeuvre du tram concernée : l'arbre empathique

Une oeuvre de Enric Ruiz Geli

La vidéo "Un tram d'art : L'évapotranspiration"

Réinventer la relation entre art, technologie et nature. L’arbre empathique est une sculpture de 12 mètres, mi- métal, mi-végétale qui réintroduit la nature au coeur d’un univers minéral. La structure construite en acier inoxydable héberge sur ses hauteurs 80 espèces végétales irriguées par une pompe située à la base de l’arbre. La présence d’espèces végétales favorise l’installation d’oiseaux, la diversité des premières engendrant la multiplicité des seconds. La vie qui s’installe à la cime de l’arbre est observable grâce à un système vidéo.

Localisation : bas de Siam à Brest

Portail des ExplorateursWikidébrouillardLéon DitFLOGPhoto mystèreJ'ai FaitPortraits
EX
UN

Un tram d'art : L'évapotranspiration

Rechercher

Page Discussion Historique
Powered by MediaWiki
Creative Commons - Paternite Partage a l

© Graphisme : Les Petits Débrouillards Grand Ouest (Patrice Guinche - Jessica Romero) | Développement web : Libre Informatique