Kazou végétal

Auteur avatarBenjamin Gutjahr | Dernière modification 27/05/2020 par Ben

Kazou v g tal IMG 20200526 120908p.jpg

Introduction

Il est facile de fabriquer ses propres instruments de musique quand l'on connait quelques plantes utiles disponibles autour de chez soi.

Voyons comment fabriquer un "kazou" maison (ou "kazoo") à partir de tiges de végétaux comme le sureau, le bambou ou la renouée du Japon.
  • Expériences pré-requises

Étape 1 - Réunir le matériel nécessaire

Choisir une plante contenant de la moelle dans ses tiges, tel que le sureau noir (voir photos ci-contre).


On le trouve généralement au bord des cours d'eau. De taille arborée ou arbustive, au printemps il est facilement identifiable par ses feuilles, ses fleurs blanches regroupées en ombelles et l'odeur puissante qu'il dégage.

Trouver une branche dans laquelle vous pourrait récupérer un morceau droit, de 2cm de diamètre et d'au moins 10 cm de long.

Il n'est généralement pas nécessaire de "saccager" les parties vivantes de l'arbre pour récupérer une branche: avant tout vérifiez si une branche morte n'est pas disponible au sol ou sur le tronc.


Pour réaliser cette expérience avec des plus jeunes vous pouvez choisir des plantes à tiges creuses comme le bambou ou la renouée du Japon, l'étape 2 sera grandement simplifiée.

Le bambou et la renouée du Japon sont deux plantes d'ornement que l'on peut retrouver dans certains jardins ou sur le bord des chemins, même en ville.


Étape 2 - Couper et vider la tige de sureau

À l'aide d'une scie - sous la vigilance d'un adulte - couper dans votre branche un morceau de sureau d'environ 10cm de long et de 2cm de diamètre.

Toujours sous la vigilance d'un adulte, écorcez si nécessaire (dans le cas d'une vieille branche) votre tige à l'aide d'un couteau.


Vider la moelle à l'intérieur de la tige avec une vrille, un fil de fer, un pic à brochette en métal ou une sardine de tente.


Encore plus simple, plutôt que du sureau utilisez du bambou ou de la renouée du Japon: leurs tiges sont creuses, vous n'aurez donc pas besoin de les vider. Veillez alors simplement à couper votre tige entre 2 nœuds.

Étape 3 - Faire l'encoche pour la bouche

À l'aide d'un couteau - sous la vigilance d'un adulte - ou d'une lime à bois, réalisez un trou de 1 à 3 cm de large au tiers de la longueur.


Vous pouvez polir votre kazou avec du papier à poncer.


Rappel de quelques points de vigilance lorsque l'on utilise un couteau:

- on ne court pas avec le couteau ;

- on ne taille jamais vers soi, vers ses doigts;

- on veille à bien ranger le couteau après usage ;

- on est concentré sur ce que l'on fait et on ne fait pas n'importe quoi!


Étape 4 - Placer la membrane sur le kazou

Placer le morceau de plastique fin sur une des extrémités et ligaturer avec un élastique. Veiller à ce que la membrane soit un peu détendue, sinon aucun son ne sera produit lorsque vous jouerez de votre instrument.

Cela fonctionne aussi avec du papier à cigarette.


Étape 5 - Essayez votre kazou

Votre kazou est prêt. À vous de l'essayer.

Pour jouer de cet instrument ne soufflez pas, fredonnez/chantonnez un air en posant votre bouche sur l'encoche.



Étape 6 - Expérimentez

Notre kazoo est terminé. Mais ferait-il le même son si:

- on pose son doigt sur la membrane

- on tend/détend un peu la membrane

- la tige est plus/moins longue

- le diamètre de la tige est différent

- on place la membrane de l'autre côté

- on utilise une plante différente


À vous d'essayer!



Comment ça marche ?

Observations : que voit-on ?

Le kazou produit un son nasillard quand le musicien en joue.

La membrane de l'instrument vibre.

Mise en garde : qu'est-ce qui pourrait faire rater l'expérience ?

La tige n'est pas correctement vidée.

Une membrane trop tendue ou percée.

Souffler dans l'instrument au lieu de fredonner.

Explications

En fredonnant, le musicien fait vibrer la membrane du kazou. Cette vibration est interprétée par notre cerveau comme un son.

Changer la taille du kazou, son diamètre, le serrage de la membrane font varier l'arrivée de l'air ou/et la façon dont la membrane vibre: les sons produits sont donc différents.

Plus d'explications

Lorsque l'on entend un son il se passe la chose inverse: le son produit qui fait vibrer l'air se propage dans l'espace environnant, arrive jusqu'à notre tympan de notre oreille. Notre tympan, qui est lui aussi une membrane se met à vibrer et grâce à d'autres organes présents dans notre oreille, cette vibration est interprétée comme un son.

Applications : dans la vie de tous les jours

Il existe d'autres instruments qui fonctionne sur le principe d'une "membrane" qui vibre, tels que les tambours et les instruments à percussions.

Vous aimerez aussi

Faire de la musique avec un Kazu

Paille à son

Accorder un verre

Sel qui danse

Éléments pédagogiques

Objectifs pédagogiques

Comprendre ce qu'est un son et comment on peut en "fabriquer" de nouveaux.

Sources et ressources

- Une ressource très utile pour quiconque veut explorer la nature avec des jeunes: le livre "Pistes: pour découvrir la nature avec les enfants" de Louis Espinassous, éditions Terre vivante - Plume de Carotte

- Pour s'inspirer, un Youtubeur proposant des reprises de thèmes de jeux et de séries au kazou: https://www.youtube.com/watch?v=rkEdB92X-14

Dernière modification 27/05/2020 par user:Ben.

Commentaires

Published