Attribut:Applications

This is a property of type Text.

Affichage de 20 pages utilisant cette propriété.
A
L’ADN (acide désoxyribonucléique) est constitué de petites séquences appelées gènes. Les recherches concernant les mécanismes, les maladies ou les manipulations impliquant l’ADN constituent une discipline scientifique : la génétique. L'ADN a trois fonctions : * Stocker l'information génétique qui permet de décrire le fonctionnement, le développement et le futur de la cellule qui le contient. * Transmettre l'information génétique, ce qui explique l'hérédité. * Permettre l'évolution. Comme l'ADN caractérise notre physique, lorsque notre ADN est modifié, notre physique se modifie également d’une génération à une autre. Aujourd'hui on entend beaucoup parler de l'ADN, par exemple dans les enquêtes criminelles ou en ce qui concerne le clonage. C'est aussi lui qui permet la création des OGM (organismes génétiquement modifiés). En l'analysant, il est également possible de découvrir des choses sur un organisme vivant, comme de connaitre son sexe, ou encore de mettre en évidence des maladies génétiques.  +
Le verrillon est un instrument composé d'un ensemble de verre en cristal. Il est qualifié d'instrument « iodiophone », car le son est produit par le matériau de l'instrument lui-même, comme les tambours ou le xylophone. Le musicien en joue par friction sur le bord des verres avec des doigts humidifiés ou couverts de résine pour faire vibrer le verre et former la note. Il proviendrait d'Asie et aurait fait sensation au XVIIIIeme siècle en Europe. Aujourd'hui un peu oublié, c'est pourtant le seul instrument accessible à tous, à condition d'avoir des verres et de l'eau. Il est de plus totalement modulable : on peut, selon le remplissage des verres, créer son propre ensemble de notes qui se suivent ou non dans la gamme musicale.  +
Le phénomène d'acidification des océans est étudié par de nombreux scientifiques depuis plusieurs années. C'est une autre conséquence, dramatique pour l'environnement, de l'excès de CO<sub>2</sub> dans l'atmosphère, qui est aussi en partie responsable du réchauffement climatique (avec d'autres gaz à effet de serre). Un échange permanent existe entre l'atmosphère et les océans (mais aussi les lacs et les rivières), qui absorbent une partie du CO<sub>2</sub> atmosphérique. L’augmentation de la concentration de CO<sub>2</sub> dans l'atmosphère due à la pollution rompt un équilibre et augmente la quantité de CO<sub>2</sub> qui se dissout dans l'eau. L’absorption par l’eau de ce CO<sub>2</sub> en excès a deux conséquences majeures sur les mers et les océans : -      leur pH diminue (c’est l’acidification proprement dite, même si le pH de l’eau reste, et restera toujours, supérieur à 7), -      leur concentration en carbonates (CO<sub>3</sub><sup>2-</sup>) diminue également. Les organismes calcifiants, c'est-à-dire ceux qui sont protégés par une coquille, une carapace ou un squelette en calcaire (aussi appelé carbonate de calcium), comme par exemple les coquillages, les crustacés, mais aussi certaines algues, sont les plus menacés par l’acidification. Ces organismes utilisent les ions carbonate et du calcium pour former leurs protections de calcaire : c'est la calcification (Ca<sup>2+</sup> + CO<sub>3</sub><sup>2-</sup> -> CaCO<sub>3</sub>). Lorsque les organismes calcifiants se trouvent dans un milieu appauvri en ions carbonate (à cause de l'augmentation de la quantité de CO<sub>2</sub>), leurs coquilles deviennent plus fragiles, ils mettent plus de temps à les construire, et les larves souffrent plus souvent de malformations. Les organismes non calcifiants peuvent aussi être perturbés par la diminution du pH, qui peut affecter leur comportement, leur croissance ou encore leur reproduction. L'acidification des océans a entraîné une diminution du pH de l'eau de mer, qui est en moyenne 30 % plus acide (ou plutôt devrait-on dire « moins basique ») aujourd'hui que dans les années 1800. On observe déjà un impact sur les organismes calcifiants : disposant de moins d'ions carbonates, certains ont plus de difficultés à fabriquer leurs structures calcaires. On a par exemple constaté un ralentissement de la croissance des huîtres ou des moules, ce qui affecte aussi les élevages. Dans certaines régions du globe, l'eau de mer est même devenue corrosive pour de petits organismes calcifiés du plancton, comme les ptéropodes, qui représentent la base des chaînes alimentaires, et qui se raréfient. Ce phénomène d'acidification des océans se poursuit et s'accélère : les chercheurs estiment que d'ici l’année 2100, le pH de l'eau de mer devrait encore diminuer et atteindre un pH de 7,7 à 7,6. Cela équivaut à multiplier par trois l'acidité actuelle (car l’échelle du pH est logarithmique). Pour enrayer ou du moins ralentir le phénomène, le plus efficace serait de s'attaquer directement à sa cause, en limitant la production de CO<sub>2</sub> généré par les activités humaines, ce qui permettrait également de freiner le réchauffement climatique. Or le CO<sub>2</sub> produit par l'homme est issu majoritairement de la combustion de sources d'énergie fossiles : pétrole, charbon et gaz. Le recours à des sources d'énergie ne produisant pas de CO<sub>2</sub> semble donc incontournable. <br/>  
.L’intérêt de ce projet est de savoir comment les compteurs, les horloges et les chronomètres sont réalisés.  +
Cette expérience explique comment volent les avions. De la même façon elle explique le fait de mettre des ailerons sur une voiture de course pour qu'elle colle bien à la route.  +
La cloche de plongée fonctionne sur ce principe. En s’assurant, pendant toute la descente, que la cloche reste verticale, l’eau ne peut pas rentrer et on garde un stock d’air important à l’intérieur de la cloche.  +
On retrouve ce phénomène d'eau qui remonte dans les fibres par capillarité avec les meubles en bois qui gondolent et les portes en bois qui sont difficiles à ouvrir car elles gonflent dans les endroits humides. C'est aussi le même principe qui fait papier essuie-tout se gorge d'eau au contact d'un liquide ! Nous pouvons retrouver également ce phénomène de capillarité dans la façon dont les plantes font pour se nourrir. La sève dans les végétaux se déplace par capillarité par exemple.  +
Les flammes des briquets, des allumettes ou de la gazinière vont vers le haut. C'est ainsi que les montgolfières volent !  +
Cette expérience explique le phénomène de l'arc-en-ciel. Quand il pleut, alors qu’il y a du soleil, on voit un arc-en-ciel à cause des gouttes de pluies en suspension dans l’air, qui décomposent la lumière et rendent visibles les couleurs qui la composent.  +
Cette fiche pourra vous servir en cas de panne à connaitre tous les éléments d'un ordinateur .  +
* Cela permet de comprendre pourquoi nous avons l'impression que les étoiles scintillent. * Les illusions d'optique sur les routes chaudes en été. * Les mirages dans une atmosphère chaude.   +
Les aéroglisseurs sont des véhicules amphibies qui sont aujourd’hui utilisés dans différentes circonstances mais surtout dans les pays nordiques, par exemple au Canada. Ils servent parfois de brise-glaces.  +
B
On observe le même principe lorsque nous nageons au fond de l'eau et que nous avons mal aux oreilles : l’eau pousse sur nos oreilles pour y entrer, car la pression est moins forte dans notre oreille interne qu'au fond de l'eau. La pression de l’eau augmente en fonction de la profondeur, plus nous nageons profondément plus la pression est élevée.  +
Sensation de picotement au moment de retirer un pull en laine.  +
* '''L'effet Venturi sur une aile d'avion''' : On remarque que le dessus d'une aile d'avion est bombé alors que le dessous est plat. Donc l'[http://www.wikidebrouillard.org/index.php?title=Air air] qui passe au-dessus va plus vite que l'[http://www.wikidebrouillard.org/index.php?title=Air air] qui passe en-dessous. Ceci crée une dépression sur le dessus et une surpression en dessous : ainsi l'avion est aspiré vers le haut. On parle de '''portance'''. * '''L'effet Venturi dans une formule 1''' : l'effet Venturi sert à coller la voiture au sol (on parle d'effet de sol), tout en évitant de présenter une trop grande résistance à la pénétration dans l'[http://www.wikidebrouillard.org/index.php?title=Air air] de la voiture. * '''Les pales d'une éolienne''' sont entourées d'un anneau correspondant en fait à un Venturi, ce qui permet de canaliser et d'amplifier la force du vent. Ainsi on peut obtenir un courant constant. Ceci permet d'augmenter la production énergétique. * '''L'effet Venturi en montagne''' : L'effet Venturi existe aussi naturellement dans les vallées et au sommet des montagnes. En effet, lorsque l'[http://www.wikidebrouillard.org/index.php?title=Air air] rencontre une vallée, il accélère pour conserver le même débit. De même, l'[http://www.wikidebrouillard.org/index.php?title=Air air] a tendance à s'écraser au sommet d'une montagne et donc à accélérer. Certaines cheminées mettent à profit l'effet Venturi, ce qui permet d'augmenter leur tirage. Dans un autre domaine, la plupart des pistolets à peinture qui servent à projeter la peinture en fines gouttelettes fonctionnent eux aussi sur le principe du Venturi.   +
Une expérience plutôt cool pour impressionner tes proches !  +
Sensation de picotement au moment de retirer un pull en laine.  +
La tension superficielle est une force non négligeable puisqu'elle permet à certains insectes, comme les "araignées d'eau", de marcher sur l'eau.  +
Le principe d'action-réaction est à l'origine de nombreux mouvements que l'on observe au quotidien. Il sert à la propulsion de véhicules, comme les bateaux à rames : les rameurs exercent une force sur l'eau vers l'arrière, tandis que l'eau exerce en retour une force sur le bateau, en le propulsant vers l'avant. Ce principe s'applique aussi aux avions « à réaction ». L'exemple le plus spectaculaire est la propulsion des fusées, car elle s'exerce dans l'espace, donc dans le vide. Une fusée produit une force vers l'arrière en expulsant des gaz, qui génèrent en retour une poussée de la fusée vers l'avant. La fusée ne s'appuie donc ni sur de l'air ni sur de l'eau, mais directement sur les gaz qu'elle éjecte.  +
L'électricité statique est présente dans la vie de tous les jours, par exemple lorsque l'on touche une portière de voiture, ou que l'on retire un pull en laine l'hiver... il arrive de temps en temps que l'on reçoive une petite décharge assez désagréable. C'est le même phénomène qui est aussi à l’origine des éclairs lors des orages !  +