Item:Alternateur de bicyclette


Item-Alternateur de bicyclette Alternateur de bicyclette 5.JPG

Alternateur de bicyclette

Certains modèles d’alternateur de bicyclette sont constitués par une bobine fixe placée à proximité d’un aimant mobile. Dans d’autres modèles, l’aimant est fixe et la bobine mobile. La partie mobile est appelée le rotor et la partie fixe : le stator. Pour décrire le phénomène, prenons le cas où l’aimant est le rotor. Lorsque le vélo roule, l’aimant qui est en contact permanent avec la roue via la molette d’entraînement est mis en rotation. Comme les pôles Nord et Sud de l’aimant sont en mouvement, il y a variation du flux magnétique et apparition d’une tension alternative aux bornes d’une bobine qui est appelée l’induit. L’aimant, à l’origine du phénomène d’induction, est appelé inducteur. La bobine est reliée à une ampoule qui s’allume grâce au courant induit par la rotation de l’aimant. Note 1 : c’est sur principe qu’est produit le courant alternatif par E.D.F. ! Note 2 : Il s'agit bien ici d'un alternateur de bicyclette et non pas d'une dynamoélectrique comme cet objet est souvent appelé. La "dynamo" produit un courant continue alors que l'alternateur lui produit un courant alternatif.

5EUR (€)

Description longue

La découverte en 1831 par Faraday des phénomènes d'induction électromagnétique lui permet d'envisager de produire des tensions et des courants électriques alternatifs à l'aide d'aimants. Pixii, sur les indications d'Ampère construit la même année une première machine qui sera perfectionnée ensuite (1833 - 1834) par Sexton et Clarke[2]. Un alternateur est une machine rotative qui convertit l'énergie mécanique fournie par un moteur (turbine, diesel, éolienne...) en énergie électrique à courant alternatif.

Où le trouver facilement ?

Sur une bicyclette, beaucoup de vélo munis d'un éclairage ont un alternateur pour produire l'énergie utile à l'éclairage.

[modifier] Utilisations dans la vie quotidienne

  • Sur une bicyclette

Pages liées

Commentaires

Published