Item:Papier de verre


Item-Papier de verre 250px-PapierDeVerre.jpg

Papier de verre

Le papier de verre, papier émeri, papier abrasif, appelé aussi papier sablé au Canada1, est un papier à la surface duquel est fixé un matériau abrasif. Il est utilisé pour polir la surface de divers matériaux comme le bois, les métaux ou la pierre afin de permettre de les peindre, de les coller ou de les assembler.

1EUR (€)

Description longue

Le premier exemple connu de papier abrasif similaire au papier de verre que nous connaissons remonte à la Chine du XIIIe siècle. Il s'agissait de parchemin sur lequel des fragments de coquillages, de graines et/ou de sable étaient collés à l'aide de gomme naturelle. Néanmoins, on peut trouver plus anciennement un équivalent naturel qui est la peau de requin, laquelle était quelquefois utilisée comme papier abrasif. Cette dernière est d'ailleurs toujours utilisée comme râpe fine dans la cuisine japonaise.

« Papier de verre » peut se comprendre littéralement, le verre forme d'efficaces particules abrasives, mais d'autres matériaux que le verre peuvent être utilisés et le terme « papier de verre » s'entend souvent au sens large. Le sable est souvent employé ; on parle d'ailleurs de « sandpaper » en anglais et de « papier sablé » au Québec, sa traduction littérale. Il est moins efficace car les particules perdent leur tranchant à l'usage. Dès le XVIIe siècle, un auteur anglais2 met en garde contre l'utilisation de papier abrasif bon marché basé sur le sable et recommande le véritable papier « de verre ».

Dès 1833, la société de John Oakey à Londres produisait du papier de verre après avoir développé des procédés de collage et de fabrication permettant une production plus industrielle qu'auparavant. Un procédé concernant le papier abrasif à base de sable fut breveté dans l'État du Vermont aux États-Unis, le 14 juin 1834 par Isaac Fischer Jr.3.

En 1916, 3M invente un type de papier de verre vendu sous le nom « Wetordry » (marque déposée signifiant « humide ou sec » toujours utilisée en 20164) dont le dos est imperméable. Cela permet l'utilisation d'eau comme lubrifiant, à l'instar des pierres à aiguiser type coticule, et facilite la circulation des particules et évitant ainsi l'obstruction. Sa première application fut pour la finition des peintures automobiles.

Parmi les usages détournés du papier de verre, on peut citer son utilisation comme surface en art plastique principalement par Joan Miró et comme instrument de musique avec Leroy Anderson qui a composé un Ballet pour papier de verre5.

Pages liées

Commentaires

Published